Questions fréquentes

L’enseignement à distance

Comment fonctionne l’enseignement à distance avec le Cours Sainte-Anne ?

L’enseignement à distance consiste à faire parvenir l’ensemble des cours « clefs en main » à la famille de manière à ce que l’enfant puisse recevoir une instruction complète exactement comme s’il était à l’école. Ainsi, est envoyé aux familles tout le matériel nécessaire : les programmes conçus pour des parents non enseignants qui guident pas à pas, matière par matière, le répétiteur dans la transmission quotidienne ; les fascicules d’exercices pour l’élève et leurs corrigés; enfin, des indications pédagogiques précises. Parallèlement, une équipe pédagogique accompagne le parent tout au long de l’année, supervise si nécessaire, et corrige les copies de l’enfant. Tout comme une école à part entière, le parent reçoit bulletins et certificats attestant de l’assiduité de l’enfant.

L’enseignement à distance est-il légal ?

Oui, l’enseignement à distance est légal. En France, il existe trois modes de scolarisation. Ce n’est pas l’école (le bâtiment, le présentiel) qui est obligatoire, mais l’instruction en tant que telle. Tout enfant âgé de 6 ans (3 ans à la rentrée 2019) doit recevoir une instruction. De ce fait, l’école comme l’enseignement par correspondance comme l’instruction en famille répondent à cette obligation scolaire.

Aussi, prendre la décision de scolariser son enfant à la maison tient du libre choix, tel qu’il figure dans l’article L131-2 du Code de l’Education.

Pourquoi choisir l’école à la maison ?

L’école à la maison peut répondre à un certain nombre de demandes en s’adressant :

  • aux parents qui souhaitent enseigner eux-mêmes leurs enfants tout en bénéficiant d’une structure scolaire (présence et suivi d’un enseignant, conseils, programmes cohérents…),
  • aux parents qui se trouvent momentanément confrontés à une difficulté dans le parcours scolaire de leur enfant : expatriation, précocité, lenteur, échec, dyslexie, graphisme difficile, conflit, violence, maladie …,
  • aux enfants qui ont besoin d’horaires aménagés (sport de compétition, conservatoire de musique, de danse …),
  • à tous ceux qui veulent compléter l’enseignement que reçoit leur enfant dans une ou deux matières,
  • aux fondateurs d’école qui ont ainsi un programme « clé en main ».

J’habite à l’étranger : mon enfant peut-il suivre vos cours ?

Un tiers des familles inscrites au Cours Sainte-Anne vit en expatriation. La préoccupation première d’un expatrié réside en ce que l’enfant continue de recevoir un enseignement français, maintienne un niveau ; si ce n’est pour la maîtrise de sa langue maternelle, c’est aussi généralement pour assurer ou préparer un éventuel retour en France. Grâce à la structure par correspondance, il n’existe donc aucun frein d’ordre pratique à ce que l’enfant puisse suivre les cours. Les fascicules seront envoyés par voie postale, l’accès au format numérique sera fourni, et les copies pourront être scannées et déposées corrigées sur un espace en ligne. Des cours ou des échanges en visio conférence seront également proposés.

Nota bene : en revanche, l’enfant ne sera pas en capacité de suivre les cours s’il n’est pas francophone : les cours ne sont pas destinés à des enfants qui souhaitent apprendre le français.

Qui peut s’inscrire ?

A l’exception des enfants non francophones pour qui l’instruction deviendrait trop difficile, chaque enfant peut être inscrit au Cours Sainte-Anne, sans distinction, quel que soit son parcours, son âge, et son niveau.

Peut-on s’inscrire si on n’a pas commencé dès le début du primaire ?

Oui, les inscriptions sont possibles en « cours de route » même si l’élève n’a pas débuté son primaire au Cours Sainte-Anne. L’entretien pédagogique préalable à l’inscription permet justement de proposer certains aménagements si nécessaire dans ce cas.

Mon enfant sera-t-il considéré comme « non-scolarisé » ou « déscolarisé » ?

Comme expliqué en réponse à la question 2 « l’enseignement à distance est-il légal ? », l’enfant en enseignement à distance est considéré comme scolarisé, puisque il reçoit une instruction. On ne parle donc pas de déscolarisation lorsque l’enfant quitte les bancs de l’école pour l’enseignement à distance : il change uniquement de mode d’instruction.

Quand puis-je inscrire mon enfant en enseignement à distance ?

Au Cours Sainte-Anne, les inscriptions sont ouvertes toute l’année.

Quelle est la différence entre une scolarité partielle et du soutien scolaire ?

Le Cours Sainte-Anne ne propose pas de soutien scolaire qui consiste sur une plus ou moins longue durée en une aide individuelle à l’élève en difficulté pour compléter l’enseignement reçu à l’école.

Le Cours Sainte-Anne ne suivant pas les programmes officiels, il est donc difficile de parler de soutien scolaire à proprement parler. En revanche, pour les enfants déjà scolarisés mais dont les parents cherchent à leur faire reprendre les bases de la méthode classique, à remettre les notions bien en place, ou encore à aller plus loin dans les notions, il existe des programmes complets, structurés, et structurants (en Français et Mathématiques) reprenant les fondamentaux des programmes du Cours Sainte-Anne. En fonction du profil de l’enfant et des attentes du parent pourront être proposés une scolarité partielle, un programme court ou une mise à niveau.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’enseignement à distance ?

En plus de répondre à l’obligation scolaire, l’enseignement à distance répond aussi à un grand nombre de problématiques. Les avantages sont par conséquent nombreux. Ceux régulièrement et majoritairement exprimés par les familles qui l’ont choisi restent :

  • Ce type d’instruction s’adresse au plus grand nombre et à tout profil d’enfant quand certaines structures scolaires en présentiel ne leur sont pas toujours adaptées ;
  • Il s’adapte à toute situation géographique de la famille (cf réponse à la question 3) ;
  • Il permet de respecter le rythme de l’enfant qui n’est ni freiné (précoce et surdoués) ni bousculé (enfants en difficultés ou à profil dys) par un rythme de classe ;
  • Il garantit une expérience familiale enrichissante durant laquelle le parent apprend à connaître différemment son enfant et vit une aventure privilégiée avec lui ;
  • En dehors des 3 à 5h de cours par jour, l’enfant peut pratiquer de nombreuses activités extra scolaires.

Pour les raisons énoncées ci-dessus nous ne pouvons parler d’inconvénients ; cependant, il existe des obstacles au bon déroulement de l’école à la maison ;

  • Le manque d’autorité du répétiteur qui rendra vite impossible la régularité dans le travail ;
  • Un enfant qui aurait absolument besoin de camarades ;
  • L’impossibilité de la part du répétiteur de dégager tous les jours le temps de présence nécessaire ;
  • Une relation parent/ enfant (répétiteur/élève) trop fusionnelle qui rendrait l’enfant encore plus dépendant

Si pour une de ces raisons, l’instruction s’avérait être compromise, il est impératif de remettre l’enfant à l’école.

Quelles sont les garanties quant à la qualité de l’enseignement dispensé ?

Le Cours Sainte-Anne dont les programmes ont été validés et reconnus par le Rectorat de Paris, est une école à part entière, qui est habilitée à délivrer des programmes, des bulletins, et des certificats. Les élèves du Cours Sainte-Anne ne rencontrent aucune difficulté à réintégrer à établissement en présentiel tant par la renommée que par le niveau des cours dispensés au Cours Sainte-Anne.

Quelle est la différence entre des Cours par Correspondance (CPC) et l’Instruction en Famille (IEF) ?

Dans la pratique, les familles inscrites en cours par correspondance (CPC) font appel à une structure scolaire (telle que le Cours Sainte-Anne) pour obtenir les cours et les programmes « clefs en main » qu’ils suivent avec assiduité. Le parent est répétiteur et transmet les programmes conçus par des professeurs. Un accompagnement et un suivi pédagogiques, ainsi que des certificats de scolarité leur sont garantis.

Les familles dites en Instruction dans la Famille (IEF) se chargent de l’instruction complète qu’ils donnent à leurs enfants. Le parent est seul professeur, et façonne ses propres cours.

En revanche, du point de vue administratif, les démarches auprès de la mairie et de l’Académie sont similaires.

On me reproche de le priver de petits camarades / Est-ce que les enfants qui sont à la maison se désocialisent par rapport à ceux qui sont à l'école ?

La plupart des enfants scolarisés dans un établissement par correspondance ont du temps pour pratiquer de nombreuses activités qui leur permettent de ne pas se sentir isolés. Il est donc important de ne pas les en priver.

Il faut savoir bien différencier sociabilité et socialisation, et faire la part des choses.

Si toutefois le manque de camarades se faisait trop ressentir, là encore, il ne faut pas hésiter à remettre l’enfant à l’école.

 

Les démarches administratives

Quelles sont les démarches administratives à effectuer pour inscrire mon enfant en enseignement à distance ?

Si votre enfant est déjà scolarisé, il vous faudra tout d’abord prévenir l’établissement dans lequel il est inscrit, et vous enquérir d’obtenir un certificat de radiation pour pouvoir vous inscrire au Cours Sainte-Anne. Une fois l’inscription effectuée en enseignement à distance, vous pourrez alors vous déclarer sous 7 jours à l’Académie de votre région. Parallèlement, le Cours Sainte-Anne déclarera l’enfant inscrit à la mairie de votre domicile.

Etes-vous reconnus par l’Etat ?

Le Cours Sainte-Anne, comme en réponse à la question 11, est reconnu par le Rectorat de Paris. Le Cours Sainte-Anne est donc une école à part entière, et est habilité à fonctionner comme tel. Les bulletins et autres documents administratifs délivrés par le Cours Sainte-Anne valent ce que de droit auprès des autres établissements scolaires.

Comment se passe le retour à l’école ? Est-il facile de réintégrer un établissement scolaire ?

Les programmes du Cours Sainte-Anne vont volontairement plus loin que les programmes de l’Education Nationale. S’il a travaillé régulièrement et a été assidu tout au long du programme, l’élève ne rencontrera absolument aucune difficulté à réintégrer un établissement scolaire quel qu’il soit.

Comment se déroulent les contrôles social et pédagogique (inspections) ?

Toute instruction est soumise à un contrôle pédagogique (comme en établissement en présentiel). Les deux inspections, sociales et pédagogiques, sont distinctes, et n’ont pas les mêmes objectifs.

Le contrôle social est diligenté par la mairie. Il a pour but de vérifier les conditions de vie de l’enfant. Il peut avoir lieu tous les deux ans.

L’inspection pédagogique quant à elle, diligentée par un inspecteur d’académie (accompagné souvent d’un psychologue) n’a pour but que de vérifier l’instruction de l’enfant. L’inspecteur vérifie les programmes servant à l’instruction de l’enfant et l’interroge sur les notions étudiées jusqu’à lors. Aucune question d’ordre privé ne doit lui être posée. Elle peut avoir lieu une fois par an.

Il ne faut surtout pas hésiter à téléphoner à l’équipe du Cours Sainte-Anne pour connaître vos droits et devoirs.

Combien coûte une scolarité ?

Le prix des scolarités dépend à la fois du type de programme (scolarité complète, scolarité partielle, programme court, ou mise à niveau) et du niveau. Pour obtenir un devis précis, il vous faudra rentrer directement en contact avec l’équipe pédagogique du Cours Sainte-Anne, qui après entretien pédagogique sera à même de vous détailler les tarifs, qui plus est, s’il y a aménagement de programme. En attendant, les tarifs généraux sont affichés sur le site.

Des réductions fratrie sont accordées par le Cours Sainte-Anne aux familles souhaitant inscrire plusieurs enfants.

Existe-t-il des aides financières pour payer la scolarité de mon enfant ?

En effet il existe des bourses d’aide à l’éducation pour les familles. Ce sont pour la plupart des bourses associatives qui vivent de dons. Les aides sont accordées en fonction des dossiers des familles.

Y a-t-il des facilités pour les familles nombreuses ?

Il existe en effet des réductions pour les familles nombreuses. Un pourcentage sur les scolarités est accordé à partir de deux enfants inscrits : 15 % pour le quatrième enfant, 10 % pour le troisième, et 5 % sur le deuxième.

Comme pour toutes les familles, une possibilité de paiement en plusieurs fois sans frais leur est proposée.

Puis-je payer les frais de scolarité en plusieurs fois ?

Le Cours Sainte-Anne propose aux familles de régler en un, deux, trois, ou neuf règlements, sans frais. Cette facilité de paiement n’est applicable qu’aux scolarités complètes. Si vous rencontriez des difficultés financières, n’hésitez pas à contacter l’équipe pour convenir d’un arrangement.

Quand vais-je recevoir mon attestation d'inscription et mes documents administratifs ?

Les différents documents administratifs sont délivrés sur demande.

Pourquoi vous arrêtez-vous à la 5ème ?

Le Cours Sainte-Anne a fait ce choix de se spécialiser dans les classes de fondation qu’est le primaire. Pendant plus de vingt ans, les programmes ne couvraient uniquement que les classes de Moyenne Section à la 6ème incluse (fin du cycle 3). C’est à la demande de nombreuses familles, souhaitant continuer avec les valeurs et les exigences du Cours Sainte-Anne en Collège, que le Cours Sainte-Anne a décidé de faire un pas de plus vers le Lycée en 2018, en créant la classe de 5e. La création d’une classe en enseignement à distance est un lourd projet : sans dire pour autant que le reste du collège ne soit pas envisagé, il n’est cependant pas encore d’actualité.

 

La scolarité au sein du Cours Sainte-Anne

N’étant pas enseignant.e, est-ce que je saurai lui faire le cours ?

Ces programmes sont rédigés pour des parents non enseignants. Le programme a été conçu de telle sorte que le parent répétiteur n’ait rien à préparer en amont, ni à effectuer des recherches dans d’autres supports pour développer des notions. Les indications pédagogiques fournies sont suffisamment précises pour que le parent répétiteur n’ait plus qu’à suivre les instructions telles qu’elles lui sont livrées. Si toutefois ce dernier avait un doute, ou s’il se trouvait confronté à une difficulté par rapport au programme, il ne doit pas hésiter un seul instant à contacter l’équipe pédagogique qui sera à même de répondre à toutes ses questions.

Y a-t-il une méthode propre au Cours Sainte-Anne ?

Il n’existe pas de méthode dite « Sainte-Anne ». Le Cours Sainte-Anne a certes créé ses programmes de toutes pièces, dans toutes les matières, et de toutes les classes, mais la méthode pédagogique qui en façonne les programmes, n’a absolument rien d’innovant. Il s’agit de la méthode classique, celle que les générations précédentes ont reçue, et qui a su faire ses preuves jusqu’à il y a encore 20 ans. Formées et structurées par ces méthodes d’apprentissage, les fondatrices du Cours Sainte-Anne ont voulu transmettre ce qu’elles avaient elles-mêmes reçu. Et qui ne se transmet plus aujourd’hui.

Combien de temps l’adulte répétiteur doit-il consacrer par jour à l’élève ?

Selon le niveau il faut compter de 1 h environ en maternelle, 3h et demi/4h en CM, à 5h au Collège. Ce temps est une limite maximum, sachant que pour un CP la présence d’un adulte est plus nécessaire que pour un CM2. En 6e ou 5e la présence de l’adulte est difficilement quantifiable. Les collégiens travaillent plus facilement seuls qu’un élève du primaire. Pour les enfants qui sont déjà scolarisés et ne suivent qu’une matière, selon le niveau, il est souhaitable de pouvoir consacrer de 20 à 45 minutes par jour, et environ une heure le mercredi ou le samedi, autant que possible.

Quels sont les obstacles à ce type de scolarisation ?

L’expérience a appris au Cours Sainte-Anne qu’il existe précisément quatre obstacles à l’école à la maison :

  • Le manque d’autorité du répétiteur qui rendra vite impossible la régularité dans le travail ;
  • Une relation trop fusionnelle qui rendrait l’enfant encore plus dépendant ;
  • L’impossibilité de dégager tous les jours le temps de présence nécessaire ;
  • Un enfant qui a absolument besoin de camarades

Que faire si l’enfant tombe malade ?

De même qu’il n’est pas question d’emmener un enfant à l’école quand il est malade, il est vivement recommandé de ne pas le faire travailler à la maison non plus. Il doit prendre le temps de se reposer et de soigner. Il en reprendra d’autant mieux le travail une fois guéri.

Que faire s’il ne veut plus travailler avec moi ?

Il arrive en effet que ce ne soit plus possible de faire travailler l’enfant. Il sera vivement recommandé dans ce cas de prévenir l’équipe du Cours Sainte-Anne pour ne pas laisser trainer la situation. Si le problème persiste, et qu’un blocage s’ancre, il ne faut pas hésiter à le remettre à l’école.

Est-ce que je ne risque pas de trop l’aider ?

C’est en effet un travers dans lequel le répétiteur peut facilement tomber. Avec du bon sens et les conseils de l’équipe pédagogique du Cours Sainte-Anne, la distinction entre guider, soutenir et aider peut se faire rapidement. Comme en classe, il est important de ne pas donner la réponse mais d’aiguiller l’enfant.

Vers qui me tourner en cas de question sur un exercice ou une leçon ?

Toute l’équipe pédagogique se tient à l’entière disposition du parent pour répondre à toutes ses questions quel qu’en soit l’ordre : pratique et pédagogique. Le correcteur qui lui est attribué propose des heures de permanence sur lesquelles le parent peut se sentir libre de le contacter directement par téléphone. Dans le cas où il n’arriverait pas à le joindre, l’équipe pédagogique du Siège à Paris, dont le bureau est ouvert toute l’année sans interruption, sera à même de répondre à toutes ses questions.

Quand et comment puis-je joindre les correcteurs ? Peut-on les rencontrer ?

Le correcteur délivre à la famille, dont il est responsable comme un maître d’école, ses heures de permanence de façon à ce que les familles puissent rentrer directement en contact avec lui. Il lui sera possible également de passer via une messagerie interne au Cours Sainte-Anne, ou en visio conférence pour des explications sur des points de programme. Au fil des années, finit par se créer une réelle relation, et il arrive bien souvent que nos correcteurs et nos familles se rencontrent.

Pourquoi y a-t-il autant de devoirs à envoyer à la correction ?

Le Cours Sainte-Anne a volontairement choisi, contrairement à d’autres établissements par correspondance, de demander un certain nombre d’exercices à envoyer à la correction tout au long du programme. Les raisons sont simples :

  • d’un point de vue pédagogique : il n’y a pas meilleur moyen pour apprendre à connaître un élève, son profil, ses facilités et ses éventuelles lacunes, que de corriger ses copies de façon quasi hebdomadaire (tout comme un professeur exerçant en classe) : entre d’autres termes mieux suivre l’élève et de pouvoir assurer un véritable rôle de conseil auprès des familles.
  • d’un point de vue humain : plus il y a de notes sur un bulletin moins l’éventuel accident survenu pénalisera l’élève.
  • d’un point de vue légal : un bulletin détaillé et conséquent permet de certifier, tout autant voire plus aisément, comme un établissement en présentiel, de la réelle assiduité de l’enfant tout au long de son programme.

Le calendrier des devoirs à rendre est-il imposé ?

Non, aucun calendrier n’est imposé, car les programmes du Cours Sainte-Anne sont suffisamment souples pour s’adapter au rythme de l’enfant. En accord avec la correctrice ou la direction.

Pourquoi y a-t-il autant de devoirs à envoyer à la correction ?

Le Cours Sainte-Anne a volontairement choisi, contrairement à d’autres établissements par correspondance, de demander un certain nombre d’exercices à envoyer à la correction tout au long du programme. Les raisons sont simples :

  • d’un point de vue pédagogique : il n’y a pas meilleur moyen pour apprendre à connaître un élève, son profil, ses facilités et ses éventuelles lacunes, que de corriger ses copies de façon quasi hebdomadaire (tout comme un professeur exerçant en classe) : entre d’autres termes mieux suivre l’élève et de pouvoir assurer un véritable rôle de conseil auprès des familles.
  • d’un point de vue humain : plus il y a de notes sur un bulletin moins l’éventuel accident survenu pénalisera l’élève.
  • d’un point de vue légal : un bulletin détaillé et conséquent permet de certifier, tout autant voire plus aisément, comme un établissement en présentiel, de la réelle assiduité de l’enfant tout au long de son programme.

Le calendrier des devoirs à rendre est-il imposé ?

Non, aucun calendrier n’est imposé, car les programmes du Cours Sainte-Anne sont suffisamment souples pour s’adapter au rythme de l’enfant. En accord avec la correctrice ou la direction.

 

Cette page vous a plu ? Partagez-la !