Informations

Nos traditions : La crèche et ses origines

Les premières crèches en figurines auraient fait leur apparition au XVIème siècle. Les Jésuites les auraient introduites dans les églises pour rappeler celle de la grotte de Bethléem que les chrétiens du IIIème siècle venaient vénérer.
 
Comme pour le sapin et l’arbre du paradis, c’est au Moyen-Age que la crèche vivante a pris forme ; des scénettes étaient mises en scène pour raconter la naissance du Christ.
 
Pendant la Révolution Française, les crèches ont été interdites dans les villes, et c’est à ce moment précis qu’elles ont intégré les foyers français… Les petits personnages de terre appartiennent quant à eux à l’histoire de la Provence. Pour les uns, le santon est témoin de la chrétienté. Pour d’autres, il raconte la résistance populaire aux interdictions des messes de minuit sous la révolution de 1789. À cette période, ils étaient faits de cire, de bois… ou de mie de pain !
 
La tradition chrétienne veut que la crèche reste dans les maisons jusqu’au 2 février, date de la présentation de Jésus au Temple. Certaines personnes placent les Rois mages dans la crèche le jour de l’Épiphanie (le 6 janvier) et d’autres les approchent chaque jour un peu plus de la crèche.
 
Cette idée d’humilité autour de la crèche est d’autant plus précieuse de nos jours.
 
origine-creche-de-noel-cours-sainte-anne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Cette page vous a plu ? Partagez-la !