Une question ?
Contactez-nous
par téléphone 01 42 74 18 97

ou par notre Formulaire
14 septembre 2015

Les bienfaits de l’école à la maison : des anciens témoignent

Les liens qui se tissent au fil des ans entre l’équipe du Cours Sainte-Anne et certaines de ses familles sont tels qu’un au revoir ne se passe pas sans un pincement au cœur comme nous le raconte cette famille demeurant à Nice. Le propos est illustré d’une photo qui en dit long sur les bienfaits d’une scolarité dans la cellule familiale et dont la légende pourrait être : La lecture n’attend pas le nombre des années.

« Cet été nous avons pris la décision de déménager dans le Var pour offrir enfin à nos enfants une maison et un jardin.

Ainsi l’aventure de l’école à la maison se termine après 11 ans, mais avec un gros pincement de cœur. 

Les aînés regrettent que les derniers ne profitent pas du cours Sainte-Anne, qui leur a tant apporté.

Ce lundi, M. a fait sa rentrée en Math Sup au Lycée Masséna à Nice, où il a une chambre pour la semaine.

Magdalène, après avoir passé son bac de français (17 à l’écrit, 20 à l’oral, 18 en sciences), va attaquer son année de philo, où elle restera pensionnaire selon sa préférence. Elle poursuit l’étude du piano et de l’orgue et espère dans chacune de ses disciplines obtenir un DEM.

Par la suite elle voudrait suivre des études de lettres classiques à Paris en parallèle du conservatoire national de Paris.

Margerie reste aussi pensionnaire « pour ne rien manquer de ce qui se passe à l’école… » !

Elle entre en troisième après une quatrième où elle est arrivée en tête dans toutes les matières.

Elle excelle surtout en français où le style original et très personnel de ses rédactions plaît.

Quand les Mères s’étonnent du vocabulaire recherché employé par nos trois filles les distinguant des autres élèves, nous ne manquons pas de mettre en avant la formation exceptionnelle de votre cours de français, et les temps libres que laisse la classe à la maison (pas de devoirs ni le soir ni le we!! ) qui ont permis aux enfants de beaucoup lire.

Bénédite entre en cinquième…. mais en tant que demi-pensionnaire.

Notre grande sensible préfère être auprès de sa maman le soir comme cela devient possible.

Ecole a la maisonElle aussi est en tête de classe… et dire que je pensais, avant sa première rentrée dans cet établissement… qu’elle aurait à redoubler pour pouvoir suivre, comme ses allergies la fatiguent beaucoup, et l’empêchent souvent de travailler ! 

Même si les deux derniers n’ont pas encore l’âge d’aller en classe, ils dévorent déjà les livres à l’exemple de leurs aînés. (voir photo ci-jointe : moment de détente au retour d’un camp épuisant pour notre Margerie qui pour se reposer s’est offert un Langelot !)

Voilà, pour nous c’est une nouvelle aventure qui commence, mais les enfants, mon mari et moi-même, qui les ai suivis dans leur apprentissage, vous remercions de tout cœur pour tout ce qu’ils ont reçu par le Cours Sainte-Anne, pour ces belles années vécues en famille.

Avec nos sentiments affectueux,

Stéphanie D. »

Nice -14 septembre 2015