Une question ?
Contactez-nous
par téléphone 01 42 74 18 97

ou par notre Formulaire
13 février 2017

Retour sur la session parents du 21 janvier

Le samedi 21 janvier, une dizaine de personnes avaient affronté le froid hivernal afin d’assister, à Paris, à la session parents du Cours Sainte-Anne.

session-21-janv-17-a-redLe Cours Sainte-Anne organise régulièrement à Paris ou en province, ces sessions afin que les parents puissent se rencontrer, échanger, et travailler autour de plusieurs axes. Les thèmes abordés sont très variés et tournent aussi bien autour la pédagogie, de la méthodologie que des difficultés d’apprentissage que les enfants rencontrent.

Durant cette session, Florence Bouvet et Clotilde Certin ont successivement abordé les questions sur la préparation de la dictée et les opérations et l’importance du par cœur.

  • La dictée

Au Cours Sainte Anne, les élèves la débutent dès le CP.

En CM, ils arrivent à écrire sous la dictée des textes d’auteurs qui leur permettent, non seulement, de s’approprier les difficultés de la langue française mais également de découvrir et d’apprécier les beaux textes.

La dictée est un exercice difficile qui condense et synthétise tous les notions étudiées en orthographe, grammaire et conjugaison. L’entrainement régulier est fondateur d’automatisme et de réflexion.

La préparation est un temps important qui permet de guider l’élève autour des difficultés étudiées en amont et de lui donner confiance au moment d’écrire.

La correction est aussi importante que la dictée elle-même car elle nécessite une relecture précise et rigoureuse qui ne va pas de soi….Il faut pouvoir remettre en question toute la réflexion exprimée pendant la dictée avec un regard le plus neuf possible. Cela s’acquiert avec beaucoup d’entrainement.

  • Les opérations

À l’heure de la calculette, beaucoup de parents ont oublié ou même seulement jamais appris à poser une multiplication avec des nombres décimaux ou effectuer une division à trois ou quatre chiffres au diviseur…

Et pourtant, s’approprier la technique opératoire permet aux élèves de se rendre compte de la dimension réelle des nombres et de créer un automatisme pour se consacrer à la construction du raisonnement mathématique.

Nous avons répertorié les différents procédés puis nous les avons mis en œuvre en démontrant l’importance du calcul mental dans les calculs intermédiaires, comme par exemple, la nécessité de calculer de tête les soustractions à l’intérieur des divisions…

  • Le par coeur

C’est un automatisme indispensable pour acquérir et renforcer sa mémoire. Loin d’être un apprentissage idiot, il permet aux élèves d’accéder aux savoirs plus rapidement et de façon plus structurée.

Il faut savoir déterminer parmi les quatre dominances comment son enfant enregistre :

  • s’il est plutôt auditif, il sera gêné par le bruit ambiant…
  • s’il est plutôt visuel, il faut passer par l’affichage, les couleurs différentes,…
  • s’il est à dominance kinesthésique, il aura besoin de bouger, d’apprendre en faisant,…
  • s’il est à dominance communicationnelle, il retiendra en expliquant à l’autre,…

Pendant près de quatre heures, en bons élèves, les parents ont écouté, pris des notes et posé plusieurs questions. Puis ils ont longuement échangé sur leur organisation, la façon dont ils géraient plusieurs niveaux, sur leurs attentes quant à l’enseignement prodigué par le Cours Sainte-Anne et ses exigences, mais également sur l’ambiance familiale particulièrement riche et dynamique qu’ils avaient créée en ayant fait le choix de l’enseignement à distance.

Une autre session est prévue. Le lieu, la date et les horaires seront communiqués ultérieurement.